Foire aux questions


A. CHARGE DE TRAVAIL

A.1 Comment reconnaître les problèmes de charge de travail?
A.2 Que faire lorsque l’on éprouve un problème de charge de travail personnel?
A.3 Que faire si le problème de charge de travail existe dans tout un groupe?
A.4 Comment aborder son superviseur sur la question de la charge de travail?
A.5 Y a-t-il des recours syndicaux sur la charge de travail?

B. LA NOUVELLE GESTION DE RENDEMENT ET DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL

B.1 Qu’est-ce qui diffère entre l’ancienne gestion de rendement et la nouvelle?
B.2 Que va-t-on aborder lors des entretiens dans le cadre de la gestion de rendement?
B.3 Quelles formes peut prendre le perfectionnement?
B.4 Quel superviseur peut mener la nouvelle gestion de rendement?
B.5 Que puis-je faire si le superviseur qui a été désigné pour me rencontrer dans le cadre de la gestion de rendement ne me semble pas la personne adéquate?
B.6 Où trouve-t-on le formulaire à remplir avant d’avoir l’entretien avec son superviseur?
B.7 Pourquoi doit-on suivre une formation d’une heure?
B.8 Est-ce que tous les employés, qu’ils soient permanents, temporaires ou contractuels sont assujettis à la gestion de rendement?
B.9 Y aura-t-il une rétroaction à la suite de la conversation avec le superviseur?
B.10 La direction peut-elle utiliser la gestion de rendement pour me pénaliser?

================================

A. CHARGE DE TRAVAIL

 

A.1 Comment reconnaître les problèmes de charge de travail?

Voici quelques pistes, il peut y en avoir d’autres.

Impossibilité de prendre ses pauses repas ou ses pauses syndicales payées
Difficulté de respecter les échéances fixées
Sentiment d’épuisement à la fin de son quart de travail
Insatisfaction chronique concernant la qualité du travail effectué
Difficulté à venir travailler en raison de la fatigue
Nombreux congés de maladie
Sentiment de frustration envers ses collègues

Revenir en haut de la page

 

A.2 Que faire lorsque l’on éprouve un problème de charge de travail personnel?

Si vous croyez avoir un problème de charge de travail, parlez-en d’abord au représentant syndical dans votre équipe, ou sinon à un des membres de l’exécutif. Vous pouvez également en parler directement à votre superviseur immédiat, pour voir comment alléger cette charge de travail.

Si aucun correctif n’est apporté, parlez-en à un membre de l’exécutif syndical.

Revenir en haut de la page

 

A.3 Que faire si le problème de charge de travail existe dans tout un groupe?

Vous pourriez dans ce cas tenter d’en parler à vos collègues, soit sur une base individuelle, soit en groupe. Avant d’en parler à votre superviseur, il vaut mieux confirmer que plusieurs personnes ont ce problème. Vous devriez en groupe identifier la problématique et tenter de trouver des pistes de solutions. Vous pouvez demander l’aide de votre représentant syndical ou d’un membre de l’exécutif.

Revenir en haut de la page

 

A.4 Comment aborder son superviseur sur la question de la charge de travail?

Une approche positive est toujours souhaitable. Si vous arrivez à cette rencontre et que vous étaliez votre frustration par rapport à la situation ou que vous portiez des jugements ou des accusations sur certaines décisions qui selon vous sont responsables de la situation dans laquelle vous vous trouvez, cela risque de mettre le superviseur sur la défensive.

Vous devriez plutôt lui faire part de la problématique de façon posée (j’ai de la difficulté à remplir mon mandat, mes objectifs, ou effectuer mon travail, parce que telle ou telle raison). Laissez votre superviseur vous posez des questions pour clarifier la la problématique. Puis offrez lui une solution qui selon vous pourrait résoudre le problème.  Assurez-vous que votre solution ne va pas déplacer le problème vers une autre personne! Encore là, si vous avez besoin d’aide sur la question, parlez-en à un membre de votre exécutif local.

Revenir en haut de la page

 

A.5 Y a-t-il des recours syndicaux sur la charge de travail?

L’article 44 de la convention collective prévoit un processus pour résoudre les problèmes de charge de travail. Lorsque un problème du genre est identifé, la direction doit prendre des mesures pour le résoudre,
et la convention établit différents moyens pour y parvenir. S’il y a désaccord, entre les employés et la direction à ce sujet, le syndicat et les ressources humaines se réunissent afin de trouver une solution. En cas d’impasse, le syndicat déposera un grief.

Revenir en haut de la page

B. LA NOUVELLE GESTION DE RENDEMENT ET DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL

 

B.1 Qu’est-ce qui diffère entre l’ancienne gestion de rendement et la nouvelle?

Plusieurs choses: la qualité de l’entretien qui aura lieu entre le superviseur et l’employé; des rencontres de rétroaction à la suite de cet entretien; le type de superviseur qui peut mener cet entretien; et surtout, la création d’un processus de surveillance conjoint patronal-syndical, qui offre aux employés un recours en cas de problèmes dans l’application de la nouvelle gestion de rendement.

Revenir en haut de la page

 

B.2 Que va-t-on aborder lors des entretiens dans le cadre de la gestion de rendement?

Le nouveau processus met l’accent sur la qualité de la conversation. La nouvelle gestion de rendement sert à fixer par l’employé et son superviseur des objectifs réalistes de rendement qui lui permettront d’aider son équipe ou unité à atteindre ses propres objectifs et à discuter du plan de carrière de l’employé.

Revenir en haut de la page

 

B.3 Quelles formes peut prendre le perfectionnement?

Ça peut être de la formation, des affectations variées et des avancements temporaires, la réalisation d’un projet, la participation à des projets spéciaux, des cours spécifiques, de la formation maison, etc.

Revenir en haut de la page

 

B.4 Quel superviseur peut mener la nouvelle gestion de rendement?

En général, le superviseur qui sera appelé à avoir l’entretien avec les employés sera le superviseur immédiat qui a une certaine autorité sur l’employé. Cette autorité se définit par la capacité à prendre des décisions qui peuvent avoir un impact sur la carrière ou le travail de l’employé. Le libellé de la convention collective indique que le superviseur ou gestionnaire désigné dispose des pouvoirs et des ressources nécessaires pour réaliser les plans de la gestion de rendement.

Revenir en haut de la page

 

B.5 Que puis-je faire si le superviseur qui a été désigné pour me rencontrer dans le cadre de la gestion de rendement ne me semble pas la personne adéquate?

Vous devriez en parler au superviseur de la personne désignée. Si vous n’êtes pas certain à qui vous devriez parler, consultez votre exécutif local. Lors de cette rencontre avec le superviseur de la personne désignée, vous devriez expliquer pourquoi à votre avis, vos préoccupations. Si vous n’obtenez pas satisfaction, indiquez-le à votre exécutif local qui pourra soulever la question au comité conjoint de surveillance du processus.

Revenir en haut de la page

 

B.6 Où trouve-t-on le formulaire à remplir avant d’avoir l’entretien avec son superviseur?

Sur le site IO dans la section formulaire.

Revenir en haut de la page

 

B.7 Pourquoi doit-on suivre une formation d’une heure?

CBC/RADIO-CANADA ont convenu que pour donner toutes les chances à ce nouveau processus de fonctionner, il fallait l’expliquer aux employés. C’est pourquoi tous les employés qui sont assujettis à ce processus seront convoqués à ces rencontres. Ils seront informés sur le nouveau processus et sur la façon de développer des objectifs clairs pour leur rendement et leur perfectionnement.

Les superviseurs qui devront mener les discussions des gestion de rendement doivent également suivre une formation de 4 heures sur la façon d’avoir de bonnes conversations avec les employés.

À noter qu’aucune conversation entre un superviseur et un employé ne peut avoir lieu si ces formations n’ont pas été suivies.

Revenir en haut de la page

 

B.8 Est-ce que tous les employés, qu’ils soient permanents, temporaires ou contractuels sont assujettis à la gestion de rendement?

Tous les employés permanents, qu’ils soient à temps plein ou à temps partiel, sont tenus de participer à ce processus. La convention collective stipule que les temporaires qui sont dans le même poste depuis un an doivent également participer au processus. Toutefois, la Guilde et CBC/RADIO-CANADA ont convenu qu’un temporaire qui avait moins d’un an de service, ou qui avait occupé plusieurs postes, et dont les services étaient appréciés, pourrait être invité à participer au processus de gestion de rendement.

Revenir en haut de la page

 

B.9 Y aura-t-il une rétroaction à la suite de la conversation avec le superviseur?

Le nouveau processus, contrairement à l’ancien, prévoit au moins une rencontre de rétroaction à mi-parcours du processus de gestion de rendement et à la fin du cycle. La rétroaction peut se faire également plus fréquemment.

Revenir en haut de la page

 

B.10 La direction peut-elle utiliser la gestion de rendement pour me pénaliser?

Non. L’article 39.1.2 stipule clairement que le dossier établit lors du processus de gestion de rendement ne peut être utilisé pour appuyer l’imposition de mesures disciplinaires, ou pour engager le processus d’amélioration du rendement.

Revenir en haut de la page