Accueil / Nos lieux de travail / Radio-Canada/CBC / 350 emplois syndiqués disparaîtront de Radio-Canada/CBC à l’extérieur du Québec

350 emplois syndiqués disparaîtront de Radio-Canada/CBC à l’extérieur du Québec

Deux mois après l’annonce de compressions importantes à Radio-Canada/CBC, nous savons maintenant que 350 postes seront éliminés ce printemps aux services anglais et français à l’extérieur du Québec. Parmi ces réductions, 100 sont causées par le non renouvellement des employés contractuels, 158 sont en raison de mises à pied et 19 sont provoquées par l’abolition de postes vacants. De plus, 73 employés ont accepté une incitation à la retraite anticipée.

« Les temps sont très durs, » explique Marc-Philippe Laurin, président de la sous-section Radio-Canada de la Guilde. « Nous perdons des gens très expérimentés, qui ont consacré des années à Radio-Canada, et nous perdons également des gens qui étaient au début de leur carrière chez le diffuseur public, une carrière qui aurait dû être longue et brillante. Les auditeurs et les internautes remarqueront leur absence lors de la réduction ou de l’élimination de la programmation. »

Cliquez ici pour en apprendre plus au sujet de l’impact des compressions dans les régions.

Des représentants du syndicat rencontreront cette semaine les 158 employés qui recevront un avis de poste excédentaire. Ces employés participeront à un processus visant à leur trouver un autre poste disponible au sein de la Société, ou à supplanter un employé avec moins d’ancienneté dans un emploi pour lequel le premier est qualifié. On ne s’attend à l’émission des avis de mise à pied qu’en été. (Pour plus de détails sur le processus, visitez le www.cmg.ca/CBCFAQ2jobcutsFR.pdf.)

« Après la réduction des effectifs, le centre de nos préoccupations deviendra les employés qui conservent leurs postes », ajoute M. Laurin. « La Guilde se préoccupe beaucoup de la possibilité très probable que les compressions entraînent une augmentation de la charge de travail. »

Entre-temps, la campagne du syndicat visant à Restaurer Radio-Canada et CBC se poursuit. Des milliers de Canadiens et de Canadiennes ont déjà envoyé un message à Ottawa. De plus, la Guilde rencontre la direction de la Société pour discuter de mesures visant à libérer des ressources afin de renverser certaines des mises à pieds prévues. Nous espérons pouvoir vous en communiquer plus à ce sujet au cours des prochaines semaines.

Les compressions de postes sont le résultat du sous financement chronique accordé à la Société. Le problème est devenu plus grave, cette année, après la chute soudaine des revenus publicitaires en raison de la crise économique.

« Ces compressions ne sont pas du tout nécessaires, » déclare Lise Lareau, présidente nationale de la Guilde. « Des gouvernements partout au monde adoptent des mesures concrètes pour aider leurs organisations et employés médiatiques pendant cette crise. Ils réalisent que c’est la façon d’assurer la survie et la prospérité des médias dans un tel climat. Notre gouvernement, par contre, fait l’inverse et menace même d’apporter encore plus de coupures au financement qui sera accordé l’année prochaine à Radio-Canada/CBC. »

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la Guilde (info@cmg.ca) au 1-800-465-4149 ou au 416-591-5333.

Ressources pour les membres


Sujets les plus consultés

Scroll to Top