Accueil / Nos lieux de travail / La Presse Canadienne / La Guilde et la direction de la PC tentent de fixer les paramètres pour les employés à temps partiel et les stagiaires

La Guilde et la direction de la PC tentent de fixer les paramètres pour les employés à temps partiel et les stagiaires

La semaine dernière, des représentants de la Guilde ont rencontré des dirigeants de la Presse canadienne pour discuter de deux questions qui posent problème depuis quelque temps : le recours  – ou plutôt le recours abusif – aux employés à temps partiel, et les paramètres entourant les statigiares et les programmes de stages.

La question des employés à temps partiel qui travaillent à plein temps n’est toujous pas réglée

La nouvelle convention collective ratifiée plus tôt cette année comprend deux mesures visant à assurer un traitement équitable pour les employés à temps partiel. Le premier engagement indique qu’une rencontre doit avoir lieu entre l’employé à temps partiel et son superviseur pour parler des attentes relatives au nombre d’heures que travaille l’employé chaque quinzaine ; le deuxième engagement qui est le plus important porte sur un examen des cas où les employés à temps partiel travaillent un nombre d’heures équivalant à un poste à temps plein.

Au mois de juin, nous avons présenté une liste de noms de personnes qui à notre avis devraient avoir le choix de devenir des employés à plein temps.  Nous nous attendions à une decision lors de la dernière réunion, mais nous avons été surpris d’apprendre qu’il n’y avait pas de réponse définitive. Cela dit, on nous indique que le nouveau président Malcolm Kirk s’intéresse particulièrement à cet enjeu et qu’il passe actuellement en revue les données et les faits. L’entreprise s’est engagée à nous revenir d’ici le 13 novembre. La Guilde se réserve le droit de déposer un ou plusieurs griefs si elle estime que l’entreprise n’a pas fait suffisamment d’efforts pour résoudre le problème.

Un grief lié au recours aux stagiaires

La Guilde et la Presse canadienne appuient les programmes de stage professionnel. C’est un excellent moyen pour les étudiants d’évoluer dans un véritable milieu de travail et d’acquérir des compétences utiles. Le rôle de la Guilde est de continuer de veiller aux intérêts de ses membres  – notamment  en veillant à ce que l’employeur n’ait pas recours aux stagiaires pour faire faire le travail effectué normalement par des employés réguliers – mais aussi de décourager l’affectation de stagiaires à du travail gratuit au profit de l’employeur.  Il y a là un équilibre délicat à réaliser et de temps à autre cela entraîne des différends.

Il y a quelques mois, la Guilde a déposé un grief lié au recours aux stagiaires, en grande partie suite à quelques cas dans le bureau de Montréal. Par ailleurs, nous sommes préoccupés par le fait qu’un projet pilote actuellement en cours avec la collaboration de Ryerson University semble entraîner des difficultés qui pourraient inverser les avantages du programme.

La Guilde et la PC collaborent pour apporter des précisions aux paramètres entourant le travail confié aux stagiaires afin que les règles applicable soient claires pour la Guilde, la PC, les établisssements et les stagiaires.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de ces dossiers.

Pour plus de renseignements, prière de communiquer avec Keith Maskell (keith@cmg.ca) au 1-800-465-4149 ou au 416-591-5333.

Ressources pour les membres


Sujets les plus consultés

Scroll to Top