Accueil / Nos lieux de travail / Radio-Canada/CBC / Le syndicat réclame une action bien réfléchie

Le syndicat réclame une action bien réfléchie

Je sais d’après les courriels que nous avons reçus que bon nombre d’entre vous avez des opinions fermes concernant le travail rémunéré à l’extérieur. C’est une mesure que nous appuyons en principe parce que lorsqu’elle est bien gérée, elle permet à la plupart d’entre vous de faire du travail positif et utile dans la collectivité, une contribution qui a souvent eu un impact positif pour Radio-Canada et pour  le syndicat.

Ces activités vous ont donné la liberté de travailler sur des films, en musique, d’écrire des livres, d’enseigner, de participer à des discussions, de nourrir des intérêts universitaires, et bien d’autres projets créatifs en dehors de Radio-Canada. Nous savons que vous appréciez ces occasions car vous nous le faites savoir aussi.

Cependant, comme vous, nous nous rendons compte que cette liberté peut devenir un problème si elle n’est pas gérée de manière appropriées, raison pour laquelle nous avons des règles pour en assurer la gestion.  L’article 12 de la convention collective entre la Guilde et Radio-Canada prévoit ceci : « Avant d’entreprendre une activité extérieure, l’employé reconnu faisant partie du personnel d’antenne doit discuter de l’activité en question avec son superviseur ».

En d’autre mots, il existe des protections en place pour que les activités extérieures soient positives. L’article 12 précise bien que Radio-Canada peut refuser des demandes qu’un-e dirigeant-e détermine à juste titre qu’elles pourraient avoir un impact adverse sur le travail de l’employé-e  pour Radio-Canada. Pourquoi donc ne pas appliquer les règles en vigueur ? Avons-nous véritablement besoin d’une interdiction générale ?

Voilà en bref l’une de nos préoccupations concernant l’interdiction proposée.

Mais il y a un autre enjeu pressant : notre inquiétude que cette décision arbitraire pourrait établir un dangereux précédent. Si le syndicat ferme les yeux quand Radio-Canada ignore les règles dont elle a accepté l’application pour tout le monde afin d’établir une toute nouvelle règle sans discussion, quelle autre mesure dans notre convention collective négociée Radio-Canada va-t-elle décider d’ignorer ? Voilà pourquoi nous sommes forcés de nous opposer.  Nous pouvons ainsi nous assurer que les règles en place sont respectées, et si ce n’est pas le cas, nous pouvons travailler ensemble pour apporter des améliorations.

Comme d’habitude, notre objectif est de créer un milieu de travail sain, positif et équitable. Merci de votre compréhension.

Carmel,

Carmel Smyth
Présidente nationale de la Guilde

Ressources pour les membres


Sujets les plus consultés

Scroll to Top