Accueil / Nos lieux de travail / Radio-Canada/CBC / Mise à jour sur le régime de retraite : nous prend-on pour des imbéciles?

Mise à jour sur le régime de retraite : nous prend-on pour des imbéciles?

George Smith, vice-président des ressources humaines à Radio-Canada, poursuit une pratique devenue trop fréquente et insultante en publiant en ligne son « Point sur la retraite. » Il prétend que le bulletin est factuel et vise à aider les employés à mieux comprendre le régime de retraite de Radio-Canada.

Nous sommes d’accord avec Radio-Canada sur deux points : un régime de retraite à prestations déterminées est le meilleur moyen d’assurer un revenu de retraite aux employés, et le régime de Radio-Canada est bon.

Cependant, M. Smith ne se limite pas à simplement donner des détails au sujet du régime. En fait, son bulletin ne dit presque rien sur l’état actuel du régime. M. Smith pose plutôt des questions sous le titre « mythes et faits. » Bien sûr, il s’agit de mythes entièrement créés par lui et ses « faits » sont discutables.

Par exemple, il prétend que c’est de croire à un mythe que d’affirmer que Radio-Canada a puisé 77 millions $ dans la caisse de retraite. En réfutant cette idée, il reconnaît que Radio-Canada a réduit sa contribution d’un montant de 77 millions $. La différence? Zéro. Cela revient à la même chose. L’effet est identique.

Que Radio-Canada retranche cette somme ou que la Société cesse une contribution prévue de même valeur, le coût pour le régime est le même : 77 millions $. M. Smith n’explique pas non plus que si l’on augmentait les dettes du régime en y apportant des améliorations, ou que l’on remboursait aux employés ou aux retraités leurs contributions, il n’existerait pas de justification pour réduire la contribution de Radio-Canada.

L’autre bizarrerie de M. Smith concerne la « propriété » de la caisse de retraite. Il prétend que c’est un mythe que les employés en sont les propriétaires. Il soutient que les employés et l’employeur contribuent au régime et que Radio-Canada est responsable de tout déficit. Mais il n’adresse pas vraiment la question de propriété. Il n’explique pas que toutes les prestations sont en fait distribuées aux employés à la retraite. Il n’admet pas que si Radio-Canada fermait ses portes demain, chaque cent du régime serait distribué aux employés et aux retraités.

Le régime de retraite de Radio-Canada a été négocié il y a plus de quatre décennies pour fournir un revenu de retraite décent aux employés. Il ne s’agit pas d’un cadeau offert par un employeur généreux. Il a été négocié. Radio-Canada et les syndicats ont toujours bien compris leurs responsabilités vis-à-vis du régime. Rien n’est changé. Les réductions des contributions de l’employeur servent tout simplement à réduire la somme d’argent disponible pour les employés et les retraités. Ça, ce n’est pas un mythe. C’est un fait.

La haute direction a entrepris une campagne pour justifier l’utilisation par la Société des surplus du régime de retraite. Il est évident que cette haute direction continue de sous-estimer l’intelligence des employés. Nous vous encourageons à poser des questions et ne vous laissez pas berner par des demi-vérités.

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec la Guilde (info@cmg.ca) au 1-800-465-4149 ou au 416-591-5333.

Ressources pour les membres


Sujets les plus consultés

Scroll to Top